Canada Goose snow mantra

août 10, 2017 Commentaires fermés sur Canada Goose snow mantra

Le svastika, issu des mots «su» («bien») et «asti» («il est»), signifie: «qui conduit au bien-être». Le symbole représente une croix à quatre bras de taille égale et formant un crochet. Cette forme rappelle la lettre grecque gamma, qui a donné l’appellation «croix gammée».Canada Goose snow mantra Il s’agit au départ d’un symbole de prospérité et de bonheur, répandu dans plusieurs régions du monde mais particulièrement utilisé dans la religion hindou. Ses significations varient en fonction des religions. Elles sont généralement liées à une prédiction positive. Le T-shirt dessiné par Sinjun Wesson le rappelle d’ailleurs de manière humoristique: un tableau de composition mentionnant les «caractéristiques nutritives du svastika» figure en bas du vêtement, sur le devant. Ce t-shirt conférerait 100% de chance, de lumière, de vie («éternité», précise le tableau) et un âge total de 10.000 ans.

Les valeurs associées à ce sigle ont changé depuis la Seconde Guerre mondiale. Canada Goose snow mantra Cette croix est choisie par Hitler comme symbole du parti national-socialiste. Depuis, nazisme et crimes de guerre y sont associés en Occident. «Je n’entends pas modifier cette signification», précise Sinjun Wesson à The Atlantic. «J’aimerais voir ce symbole placé dans un contexte approprié afin qu’une distinction soit faite.» Et de rappeler que les svastika qu’il utilise lui-même sont bien distincts du symbole nazi, comme celui du t-shirt, à l’aspect de donut et «pas à un angle de 45 degrés comme la version nazie». Pour lui, «l’éducation permet de voir une différence». Mais pourquoi vouloir redonner à ce sigle une signification différente de son sens antisémite moderne? «Si la haine est retirée du symbole en renforçant son aspect positif, on ôte le pouvoir à ceux qui veulent utiliser le symbole d’une façon haineuse», résume Wesson.La volonté affichée par le designer n’est pas nouvelle.

En 2013, plusieurs tatoueurs avaient appelé à se faire inscrire la croix gammée sur le corps et d’en «enseigner les origines et la réelle signification du svastika» dans le cadre d’un événement. Le blog Big Browser rappelait alors que ce mouvement de réappropriation du svatiska avait été impulsé par l’artiste et poète ManWoman, auteur d’un ouvrage intitulé Gentle Svastika, Reclaiming the Innocence («Doux svastika, se réappropriant l’innocence»). Jeu des symboles oblige, Canada Goose snow mantra la démarche n’est pas sans risque. La même année, un procureur du nord de la Pologne avait refusé d’ouvrir une enquête sur des croix gammées peintes sur des transformateurs électriques, argumentant qu’elle n’était pas nécessairement associée au fascisme ou au mouvement nazi, mais aussi à la chance et la prospérité. De quoi rappeler l’importance du «contexte approprié» dont parle Wesson.